Mousseur à lait barista

Mousseur à lait : découvrez nos techniques de Barista pour avoir une mousse onctueuse et légère

Le mousseur à lait, aussi appelé émulsionneur de lait est le moyen le plus rapide, propre et efficace d’obtenir rapidement une mousse de lait finement constituée et légère. Quelles sont les meilleures techniques de Barista pour obtenir une mousse onctueuse et légère ?

Mousseur à lait : Qu’est-ce que c’est  ?

Un mousseur de lait est un appareil dont la fonction principale est de rendre le lait mousseux afin de préparer différentes sortes de cafés, surtout le cappuccino. Il a la particularité de créer une mousse légère et onctueuse à ajouter au café. Le principe de fonctionnement du mousseur à café est de chauffer le lait pour ensuite l’aérer.

C’est cette aération qui permet au lait de « mousser ». Il existe deux principaux types de mousseurs à lait : le mousseur de lait manuel et le mousseur de lait automatique. La qualité de la mousse différencie les deux types d’appareils : alors que le mousseur manuel ne peut pas chauffer le lait, le mousseur automatique en est capable, et permet aussi de régler la température du lait.

Mais un mousseur automatique est sans aucun doute nettement plus pratique d’utilisation qu’un mousseur manuel.

mousser le lait sans mousseur de lait

Des techniques barista pour faire mousser le lait sans mousseur de lait

La technique micromousse du lait s’obtient en moussant le lait grâce à la buse vapeur de la machine expresso. Cette micromousse est constituée de minuscules microbulles invisibles à l’œil nu, et c’est cette texture qui donne au café sa saveur légèrement sucrée.

Un peu de pratique est nécessaire pour obtenir cette texture. Premièrement, il faut purger la tige vapeur une première fois. Ensuite, il faut déposer la moitié de l’extrémité de la buse vapeur à la surface du lait, soit au tiers de la paroi du contenant, tout en lui donnant un angle.

Il est essentiel de stabiliser le contenant. Les mouvements de va-et-vient sont donc déconseillés. On active alors la vapeur pour provoquer un tourbillon dans le lait de surface, le bruit de l’air qui infiltre le lait pouvant alors être entendu durant quelques secondes.

Une fois que le lait a gagné en épaisseur, on descendra la buse vapeur pour réchauffer le lait, qui ne devrait pas excéder les 145 °C, autrement dit la température où la main peut encore supporter la chaleur du mousseur. La tige vapeur est à nouveau purgée.

Les astuces concernant les techniques de barista sont intéressantes, mais rien ne vaut la pratique pour un apprentissage rapide.