lampes frontales - image

Lampe frontale : un matériel indispensable pour les alpinistes

Activité aux multiples facettes, l’alpinisme est une discipline pratiquée exclusivement en altitude. Nécessitant de l’effort physique, des connaissances solides du terrain et un bon niveau technique, cette course consiste généralement à gravir des sommets, parcourir des glaciers ou traverser des alpages. C’est pourquoi elle requiert également son lot de matériels. Indispensables, ces équipements doivent assurer la progression des alpinistes, mais aussi les protéger des dangers. Pourquoi les lampes frontales sont-elles essentielles pour ce sport de montagne ?

Un accessoire de base en alpinisme

Tout comme le baudrier, le casque, le piolet, le couteau, la corde ou les crampons, la lampe frontale fait partie du minimum obligatoire lorsqu’on parle d’équipements individuels nécessaires à cette pratique. En effet, elle s’avère utile quand on part pour une course d’alpinisme. Autrement dit, il s’agit d’un matériel d’alpinistes par excellence.

Durant la pratique, ces derniers ont tendance à se lever tôt, voire en pleine nuit, en vue d’éviter un contretemps (chutes de pierres, avalanches, etc.) ou de se retrouver en altitude au mauvais moment. Parce que la montagne est figée par l’obscurité, ils en ont donc besoin afin d’effectuer les mêmes gestes qu’en plein jour : cramponner, escalader, s’assurer… Bref, elle est vraiment indispensable pour voir où on met ses pieds, surtout quand on ne connait pas très bien le parcours.

Un matériel d’éclairage pratique

Contrairement à une lampe de poche, la lampe frontale permet d’éclairer tout en ayant les mains libres. En pratique, il est difficile de s’encombrer d’une lampe torche quand on escalade, grimpe ou descend d’une montagne. Légère, elle représente dans ce cas l’outil idéal pour ce genre de parcours. Avec les piles ou la batterie, elle ne pèse en général pas plus de 150 grammes. Pouvant être tenue dans une seule main, elle est en effet peu encombrante et rentre facilement dans un sac à dos.

Autrement, elle se fixe autour de la tête, rendant la vision plus dynamique durant le parcours. Si l’on se réfère par ailleurs à la puissance de sa luminosité, elle délivre au moins 300 lumens. Quant à la portée de l’éclairage, on parle d’une distance minimum de 200 mètres. Concernant l’autonomie, elle dépend de la batterie ou des piles. D’habitude, elle varie entre 150 et 200 heures pour les lampes frontales d’alpinisme. Sinon, il faut savoir que tous les modèles sont dotés de la technologie LED.

Une lampe d’alpinisme technologique

Les alpinistes devraient emporter cet accessoire lorsqu’ils partent en montagne, car il est non seulement indispensable pour la sécurité, mais aussi pour l’éclairage. En général, les lampes frontales sont légères, faciles à utiliser et dotées d’un design compact. Certaines gammes disposent de faisceaux mixtes évitant l’éblouissement. D’autres modèles sont adaptés à tous les environnements et sont équipés de piles résistant mieux aux basses températures. Il est possible de trouver des marques qui peuvent tout à fait répondre à toutes les exigences des alpinistes.